Parapluies de Tantale

Sculpture articulée – Tombées de la Nuit juillet 2011 à Rennes, place Hoche.

Comme l’ombrelle, le parapluie permet habituellement de recréer un sous espace personnel dans l’espace public. Les Parapluies de Tantale rendent absurde l’utilisation de ce symbole de protection, modifient sa perception et  abordent avec une certaine légèreté la référence au supplice de Tantale.
L’analogie réside avant tout dans le mouvement des parapluies colorés. La personne qui manipule les parapluies ne bénéficie pas de leur fonction, pas plus que les personnes situées en dessous, qui ne peuvent maitriser le mouvement des parapluies. Ils s’échappent à l’image des fruits sur la branche que Tantale est condamné à regarder sans pouvoir soulager sa faim.
Les Parapluies de Tantale évoquent le désir d’être protéger, un besoin de sécurité qui ne peut jamais être pleinement et éternellement assouvi… sinon par illusion.

Matériaux : Tube acier, parapluies, bambou, roues et chaines de vélo, chambre à air, vélo, diodes.

 

Inauguration du Siège Crédit agricole Ille et Vilaine  –  Octobre 2011

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s